Le lieutenant-colonel Biné Sissoko est le Challenger de cette semaine.

Partagez:

Le lieutenant-colonel Biné Sissoko est le Challenger de cette semaine.

Le lieutenant-colonel Biné Sissoko est la femme la plus gradée de la garde nationale malienne. Elle est coordinatrice du genre à l’état-major général de la garde nationale et est juriste de formation.

Suite à son diplôme universitaire généraliste en droit, notre Challenger de la semaine a choisi le métier des armes.
Biné est donc nommée élève officier le 1er octobre 2002. Elle est promue au grade de sous-lieutenant en 2005.
Deux ans plus tard, le 1er octobre 2007, le natif de Sikasso est promu lieutenant.

Biné Sissoko, titulaire d’un Master en Droit International et Européen des Droits Fondamentaux, d’un Master en Droit Privé (carrière judiciaire), et d’un Master en travail social du Centre de Formation des Services des Forces Armées Royales du Maroc, a été nommée chef du bureau d’action sociale à l’état-major général de la garde nationale en 2008. La jeune lieutenante, qui recevra ses galons de capitaine le 1er octobre 2011, modernise ce service par ses efforts uniques.
Biné Sissoko jouit d’une très haute réputation au sein de la grande famille de la garde nationale malienne.

Après huit (8) ans de service exemplaire et fidèle à la nation, elle quitte le Bureau de l’action sociale en 2015 pour devenir officier d’état-major à la division des opérations de l’état-major général de la garde nationale.
Biné Sissoko a été promu commandant le 1er octobre 2016.
Entre août 2017 et avril 2019, elle a travaillé comme conseillère adjointe à la défense au bureau de la défense du premier ministre. Dans le même temps, elle a été nommée point focal genre pour le désarmement, la démobilisation et la réintégration.
Elle est enseignante permanente à l’école de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye. Biné Sissoko sera heureux de porter ses galons de lieutenant-colonel en janvier 2020.
En conséquence, elle est devenue l’une des femmes les plus haut gradées de la Garde nationale.

Elle est à la tête de la division études/doctrine et formation de juillet 2020 à octobre 2021. Elle est coordinatrice genre à l’état-major général de la garde nationale depuis octobre 2021.
Elle gère également toutes les préoccupations, y compris la violence sexiste, la protection des enfants, les abus et l’exploitation sexuelle.
Elle est chef d’équipe pour l’enquête sur la violence sexiste.

Elle est médaillée de distinction militaire et détentrice de la médaille nationale du mérite à l’effigie d’une abeille.
Le lieutenant-colonel Binè Sissoko porte également une médaille des Nations Unies pour les activités de maintien de la paix avec la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo.

Elle est une référence par son dévouement, son attachement au travail bien fait et sa capacité d’écoute.
Celle qui a encore plus de vingt (20) ans sous le drapeau est en passe de devenir la première femme générale du Mali.

Bintou Diarra

5

Partagez:

Le lieutenant-colonel Biné Sissoko est le Challenger de cette semaine.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires