Combien de temps la population du Mali pourrait-elle endurer une telle pauvreté ?

Partagez:

Combien de temps la population du Mali pourrait-elle endurer une telle pauvreté ?

La situation quotidienne des populations devient de plus en plus précaire, au sens péjoratif du terme.
Tout le monde pleure. Il n’y a pas d’équilibre.
Au Mali, toutes les voies sont fermées et le taux de pauvreté augmente. Chaque individu s’efforce de satisfaire ses besoins fondamentaux.
En effet, le pays est en ruine.
La disparition des fonds. Cependant, ceux qui autrefois aidaient les autres ont maintenant du mal à joindre les deux bouts.
Le peuple commence à devenir de plus en plus vocal.
Certains réfléchissent comme s’ils regrettaient.
Personne n’avait imaginé à l’origine l’état actuel de la nation. Ce fut un moment de manifestations massives et d’oraisons enflammées.
La grande majorité des individus étaient ravis. De plus, l’esprit de résilience a été vigoureusement encouragé.
Plus encore, il a été dit et promis que tous les préparatifs étaient terminés pour que la population vive pendant 10 ans sans éprouver aucune douleur quotidienne.

Il est vrai que les peuples et les Africains ont embrassé et soutenu la bataille pour la souveraineté, mais avions-nous vraiment fait des efforts pour prévenir la pauvreté généralisée qui touche chaque famille ? Quelle que soit la réponse, la conclusion existe ! Tout le monde pleure.
Rien n’est efficace.
Sur la question du prix du pain et du sucre, les marchands furent les premiers à se heurter au gouvernement.
Le prix de l’essence a augmenté, pas baissé.

Les véritables zones d’activité économique sont quasiment immobilisées.
Entre autres, le tourisme, l’artisanat, l’hôtellerie, l’élevage et la pêche sont inhibés.
Le manque de marchés fait gémir les entreprises privées. Les associations et les organisations à but non lucratif ne reçoivent plus de soutien ni de financement. Ça va pas! Mais d’où viendra la réponse ? Le simple fait de se calmer et d’évaluer honnêtement le problème nous permettra d’identifier rapidement des réponses qui atténueront la douleur de la population.

Personne n’évite la faim longtemps.
La faim est la véritable source de désaccords et d’instabilité sociale.
De plus, nourrir ses parents quotidiennement est la stratégie la plus efficace pour les garder tranquilles pendant une longue période.
Un sac vide ne tient pas debout.
Et un homme sans nourriture n’est pas libre. Par conséquent, les autorités doivent agir le plus rapidement possible pour éliminer cette situation. Les gens ont une existence difficile.
Beaucoup ne peuvent plus se permettre de nourrir leur famille en raison de la hausse du prix du carburant.
De plus, rien ne garantit que la descente aura quoi que ce soit.

En réalité, chacun doit devenir conscient pour que la transition soit réussie dans les délais impartis.
Pour faire de la transition un succès, il est maintenant temps que toutes les parties travaillent ensemble.
Le rétablissement de l’ordre constitutionnel régulier doit être une priorité absolue.
Que chacun participe de bonne foi à la mise en œuvre du calendrier de Transition.
L’année 2023 remplacera 2022 dans quelques semaines. Cela indique qu’il ne reste qu’un an à la Transition avant de transférer le pouvoir à un organe élu.

Cette méthode de retour à l’ordre constitutionnel normal peut être la clé de la revitalisation des opérations économiques et financières de la nation.
Espérons que la connaissance est le guide. Sinon, la pauvreté existerait dans toutes les familles, en particulier dans les poches !

4

Partagez:

Combien de temps la population du Mali pourrait-elle endurer une telle pauvreté ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires