J’ai du mal à aimer ma belle-mère

Partagez:

J’ai du mal à aimer ma belle-mère

Quand on a des parents séparés, il n’est pas rare de voir l’un (ou même les deux) renouer une relation intime avec quelqu’un d’autre ; lorsque cette personne commence à s’installer dans notre vie, elle devient alors notre belle-mère/beau-père. Et on voit que ce n’est pas très facile d’adopter cette nouvelle personne. Alors comment ce nouveau lien de parenté peut-il se créer ? Cet article ne parlera que des belles-mères!

«  De toute façon, t’es pas ma mère donc t’as rien à me dire ! »

En effet, jamais une belle-mère ne remplacera une mère ; elle est même plutôt perçue comme une étrangère et souvent elle n’a officiellement aucune autorité parentale. Mais dans cette famille décomposée qui n’est pas tout à fait la sienne, mais qu’elle contribue finalement à recomposer, cette belle-mère est bien obligée à certains moments d’occuper une place parentale (une place de parent) ; c’est-à-dire qu’elle est amenée à intervenir dans l’éducation des enfants : donner des consignes, des conseils, faire respecter les règles de la maison, punir les bêtises, protéger des dangers, etc…

« On n’est pas obligés d’aimer sa belle-mère ! Mais si ça m’arrive, est-ce que c’est normal ? »

On est pas obligés d’aimer sa belle-mère, ni de l’accepter – comme elle-même n’est pas non plus obligée de nous aimer. Mais les sentiments, ça ne se commande pas ; parfois ça arrive malgré la situation, malgré les tensions entre les parents, malgré la tristesse de celui qui a été quitté.
Il peut arriver qu’on s’entende bien avec elle, qu’on la trouve même plutôt chouette ; mais du coup on se retrouve dans un conflit de loyauté : est-ce que si j’apprécie cette femme ça veut dire que j’aime moins ma mère ? Est-ce que j’ai le droit d’aimer les deux ? Est-ce que ma mère va m’en vouloir si j’aime bien ma belle-mère et si je partage des choses avec elle ? Est-ce que l’apprécier revient à légitimer la séparation de mes parents ? Toutes ces questions trottent dans notre tête et font que l’on culpabilise, on se refreine, on cache ce qu’on ressent…? Mais finalement, n’a t-on pas assez de place dans le cœur pour les aimer toutes les deux…….

« Et elle…. qu’est ce qu’elle pense de moi ? »

C’est pas facile de savoir ce que cette nouvelle compagne qui vit avec notre père et qui compte tant pour lui, pense de nous. Normalement elle est censée nous accepter, censée accepter qu’on fasse partie de la vie de l’homme qu’elle aime et donc qu’on fasse partie de sa vie à elle. Pourtant ses sentiments peuvent être différents. Ce que l’on ignore c’est que bien souvent les belles-mères appréhendent la rencontre, elles ont peur de ne pas trouver leur place dans cette famille recomposée, elles sont mal à l’aise de la situation, et souvent n’osent pas trop intervenir dans nos vies de peur d’être rejetées. Alors à celles qui laissent leur porte ouverte, ne peut-on leur accorder une chance ? Ne peut-on pas s’accorder une chance de partager un lien avec elles ?

(Visited 1 times, 1 visits today)
Partagez:

Articles Simulaires

Partager
Partager